Site internet de Rotronics en Français Rotronics website in English

FAQ ?

Retrouvez sur cette page les réponses aux questions que vous vous posez.

 Foire Aux Questions Rotronics

 

1. Où sont fabriqués les bancs Rotronics ?

Les bancs Rotronics sont fabriqués par la société Dynosens, basée en France, en Haute Savoie (74). Elle est constituée d’ingénieurs et de techniciens qui conçoivent les composants logiciels, électroniques et mécaniques. Une partie de la fabrication des sous-ensembles est traitée en interne – c’est le cas de tous les ouvrages mécano-soudés ou des logiciels par exemple – une autre partie est sous-traitée. En phase finale et dans tous les cas, l’assemblage des bancs et leur mise en test avant livraison aux clients sont des opérations traitées en interne. Les mises en service et les formations des utilisateurs sont toujours assurées par du personnel Dynosens ayant plus de 15 ans d’expérience pour certains.

2. A qui puis-je m’adresser pour réparer, remettre en service ou moderniser un vieux banc Rotronics ?

Qui, mieux que Rotronics, peut s’occuper d’un banc Rotronics ? Outre le fait qu’il s’agit d’une possibilité technique sans obstacle, Rotronics possède l’historique de chaque banc vendu depuis 1990 et ses spécifications techniques d’origine. De plus, il ne serait pas étonnant que le technicien amené à intervenir sur un banc ancien ait aussi participé à sa construction initiale ! 

3. Rotronics peut-il intervenir sur des bancs d’autres marques ?

Oui, Rotronics intervient régulièrement sur des bancs autres que les siens. En particulier sur des bancs à rouleaux automobiles et motos anciens : le système Dynascan permet de moderniser ces bancs et de leur donner une seconde vie. 

4. Est-il nécessaire de s’abonner à une base de données pour utiliser un banc d’essai Rotronics ?

Absolument pas. Les logiciels Rotronics sont autonomes et peuvent être utilisés sans limitation de durée. Ils peuvent, de plus, être installés une infinité de fois sur une infinité de postes en mode démonstration et exploiter des mesures faites au banc.

5. Quelle est la vraie capacité d’absorption de puissance des bancs à rouleaux et des bancs agricoles ?

Les bancs à rouleaux et les bancs agricoles à la prise de force Rotronics utilisent des freins de charge électriques refroidis par air. Leur capacité d’absorption dépend de leur vitesse de rotation et du temps d’utilisation. Un autre paramètre moins connu est le système électronique de pilotage des freins qui peut influencer sensiblement leur capacité. Rotronics mesure la capacité de ses bancs de façon expérimentale avant de les annoncer à ses clients, sous formes de graphes. Ainsi, pas de surprise, la puissance d’absorption annoncée est réelle, il ne s’agit pas d’une caractéristique théorique du frein uniquement.

6. Peut-on réellement tester un véhicule de 1000 Ch sur un banc à rouleaux ?

Oui en théorie et si la capacité des freins de charge le permet. En pratique, il est compliqué de réaliser une mesure fiable et répétitive sur un banc à rouleaux à ce niveau de puissance. La faute… au véhicule ! Si le banc permet d’absorber 1000 Ch, les systèmes de ventilation utilisés avec les bancs à rouleaux sont bien insuffisants pour refroidir le véhicule testé à ce niveau de puissance (un moteur à combustion interne produit autant d’énergie par rayonnement que mécaniquement, sans compter l’échappement).

7. Utiliser un banc à rouleaux, parfois à haute vitesse, est-il dangereux ?

L’utilisation d’un banc à rouleaux, quel qu’il soit (automobile, moto, quad…) présente des risques dû principalement aux éléments en rotation, entrainés à haute vitesse et parfois avec une inertie importante. C’est pourquoi Rotronics attache une attention particulière à la sécurité du matériel et des utilisateurs. Les bancs à rouleaux Rotronics sont bien sûr conformes à la directive européenne CE 95/1 et c’est pour cela qu’ils présentent des protections proéminentes et un bouton d’arrêt d’urgence, même sur les télécommandes sans fils. Mais Rotronics va bien plus loin que le simple respect de la réglementation : les protections empêchent physiquement l’accès aux éléments tournant, impossibilité d’utiliser le banc si toutes les précautions ne sont pas prises, arrêt d’urgence qui utilise le frein de charge à sa puissance maximale pour réduire le temps d’arrêt, déjà relativement court grâce à la technologie Fi… Tous ces éléments sont conçus pour la plus grande sécurité de nos clients sans pour autant être une entrave à leur activité.

8. Qu’est-ce que la loi de route ?

La loi de route est une formule mathématique qui calcule la résistance à l’avancement du véhicule selon sa vitesse, c’est-à-dire la force qui lui est opposée sur la route ou la piste. Les paramètres pris en compte sont la masse du véhicule, le coefficient de résistance au roulement, le SCx et une pente. Une fois ces paramètres bien réglés, le véhicule subit la même résistance sur le banc que sur la route. La performance de l’électronique de pilotage Rotronics rend l’utilisation de cette loi de route très dynamique, même en cas d’accélération rapide. Ainsi les moteurs subissent la bonne charge au bon moment, pas de surcharge sur les turbos à basse vitesse ou de résistance insuffisante à haute vitesse !

9. Qu’est-ce que la précision sur un banc à rouleaux ?

La précision d’un banc à rouleau dépend bien sûr de l’erreur cumulée de toute la chaine de mesure mais aussi de la liaison pneu / rouleau, complexe par nature. A cela s’ajoute la rigueur d’essai, c’est-à-dire vérifier que tous les paramètres de l’essai (température d’air d’admission, température moteur, chauffe du banc, etc…) sont identiques d’un test à un autre. Il est bien sûr plus difficile de maintenir la température d’admission à une valeur constante que de régler un paramètre du banc. D’où l’importance cruciale d’utiliser un banc précis dont la mesure est fiable pour pouvoir se concentrer sur les autres paramètres.

10. Est-il nécessaire d’utiliser un banc précis pour simplement vérifier le gain d’une modification moteur (mesure avant / après) ?

Oui car la précision, ce n’est pas seulement mesurer une valeur de puissance qui corresponde à celle annoncée par le constructeur du véhicule. La précision concerne aussi la répétabilité des mesures et si les mesures ne sont pas répétables, il est difficile de déterminer avec fiabilité une différence de performance après modification.

 

 

Vous avez une autre question ?